La vitamine A - Le magazine Actualités Santé - Avenue Minceur
15785
post-template-default,single,single-post,postid-15785,single-format-standard,bridge-core-2.2,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-20.7,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

La vitamine A

Vitamine A

La vitamine A

La vitamine A est l’une des vitamines liposolubles. Elle est, entre autres, importante pour les yeux, la peau et les muqueuses.

 

Pourquoi le corps a-t-il besoin de vitamine A ?

La vitamine A comprend une variété de substances qui ont des effets similaires dans le corps. Le plus connu est le rétinol, que l’on assimile souvent à tort à cette vitamine. Il existe également des précurseurs de la vitamine A, appelés provitamines, que le corps peut transformer en vitamine A. Il s’agit par exemple du bêta-carotène. L’un d’eux est le bêta-carotène (provitamine A).

La vitamine A est importante pour les processus de croissance de nombreuses cellules. Elle contribue également à la bonne santé de la peau et des muqueuses. La vitamine A est également importante pour les yeux.

Quels aliments contiennent de la vitamine A ?

Les aliments d’origine animale sont de bonnes sources de vitamine A. Une petite portion de foie contient déjà plusieurs fois la ration journalière. Le beurre et le fromage sont également riches en vitamine A.
Dans les aliments végétaux, la vitamine A se trouve souvent sous la forme de bêta-carotène (provitamine A). Les carottes contiennent des quantités particulièrement importantes de bêta-carotène, mais d’autres fruits ou légumes comme les épinards, les poivrons rouges, les tomates, les brocolis ou les abricots en sont également de bonnes sources. L’organisme absorbe plus facilement le bêta-carotène si une petite quantité de graisse est consommée en même temps, par exemple sous forme d’huile d’olive.

 

Besoins quotidien et comment le couvrir

  • Pour les hommes à partir de 19 ans, la dose quotidienne recommandée est de 1 mg d’équivalent rétinol, pour les femmes de 0,8 mg.
  • Les femmes enceintes à partir du quatrième mois ont un besoin accru, elles doivent prendre 1,1 mg par jour, les mères allaitantes 1,5 mg.
  • Enfants de moins de quatre mois : 0,5 mg
  • Enfants jusqu’à l’âge de trois ans inclus : 0,6 mg et de quatre à six ans inclus : 0,7 mg.
  • Enfants de sept à neuf ans 0,8 mg, et de dix à douze ans 0,9 mg.
  • Filles de 13 à 14 ans inclus 1,0 mg, de 15 à 18 ans inclus 0,9 mg
  • Les garçons de 13 à 18 ans inclus ont un besoin légèrement accru de 1,1 mg.

C’est ainsi que vous couvrez vos besoins : dans le cas du foie, même un petit morceau suffit à couvrir vos besoins quotidiens. Attention : les femmes enceintes doivent éviter le foie pendant le premier trimestre, car même de petites quantités peuvent contenir plus de vitamine A que ce qui est recommandé. Une surdose pourrait nuire à l’enfant à naître. Votre gynécologue peut discuter avec vous de la meilleure façon de répondre à vos besoins accrus en vitamines. Si vous préférez la nourriture végétarienne, vous pouvez manger des carottes. Ils contiennent de grandes quantités de bêta-carotène, que le corps transforme en vitamine. Une carotte de taille moyenne suffit à couvrir la quantité recommandée. Il en va de même pour une portion de carottes. Il en va de même pour une portion d’épinards (environ 150 grammes).

 

Que se passe-t-il lorsqu’il y a une carence ?

Une carence prolongée en vitamine A peut entraîner une sécheresse de la peau et des troubles de la vision. La vision claire-obscure étant perturbée, une carence en vitamine A peut entraîner une cécité nocturne. En outre, la susceptibilité aux infections des voies respiratoires peut augmenter. Cependant, les symptômes de carence susmentionnés ne se produisent pratiquement pas en France.

Que se passe-t-il si je fais une overdose ?

Les adultes ne doivent pas prendre plus de trois milligrammes d’équivalents rétinol par jour. Une surconsommation de vitamine A peut se manifester par des maux de tête et des nausées. À long terme, une consommation excessive peut, entre autres, endommager le foie. Il semble également qu’un apport accru en vitamine A rende les os plus vulnérables aux fractures. Cependant, les résultats de ces études sont ambivalents. Étant donné que l’on soupçonne qu’une trop grande quantité de vitamine A peut nuire à l’enfant à naître, les femmes enceintes et celles qui souhaitent avoir des enfants, ainsi que celles qui se trouvent dans le premier trimestre de leur grossesse, devraient éviter le foie et demander conseil à leur gynécologue sur l’apport en vitamine. Les nourrissons ne doivent également recevoir du foie qu’en petites quantités.